Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

Malakoff Humanis crée un dispositif de Solidarité Entreprises Covid-19

08/04/2020

Le groupe paritaire de protection sociale annonce plusieurs actions de soutien aux entreprises.
S'il met à disposition un service de téléconsultation, de soins et télésuivi à domicile et de soutien psychologique, Malakoff Humanis complète également ses prestations d'assurance et accorde, en cette période de crise sanitaire, une aide financière d'urgence en faveur des personnes handicapées.



Des prestations complémentaires pour les arrêts de travail y compris en chômage partiel


Malakoff Humanis suit les préconisations des fédérations d'organismes assureurs et va plus loin pour compléter la prise en charge des arrêts de travail:
 
  • des salariés mis en quarantaine avant la date de confinement généralisé (13 mars) dans le prolongement des clauses contractuelles.
 
  • des personnes à risques (femmes enceintes, salariés ayant des pathologies considérées comme à risque…) dans le prolongement des clauses contractuelles.
 
S'agissant des arrêts pour garde d’enfants, les couvertures prévoyance de Malakoff Humanis ne les assurent pas mais un forfait de 250€ par salarié pour les arrêts supérieurs à 30 jours sera versé aux entreprises de moins de 500 salariés.

Un geste est fait pour les salariés malades en chômage partiel puisque Malakoff Humanis garantit le versement des prestations en prévoyance lourde (invalidité, décès) calculées sur la base du salaire intégral au-delà de la simple indemnité de chômage partiel.

Des report de cotisations seront aussi accordés aux entreprises les plus fragilisées.
 

Une aide d'urgence pour les personnes handicapées


Si on connaît l'engagement initial de sa fondation sur le handicap, le groupe Malakoff Humanis était attendu sur le sujet.

Sa fondation agit ainsi en faveur des personnes handicapées particulièrement vulnérables face au Covid-19 en accordant une aide financière d’urgence.
A ce jour, son périmètre n'est pas précisé mais elle "permettra de faciliter les mesures de protection pour les personnes handicapées dans les établissements médico-sociaux ou à domicile" dixit le communiqué.
 

La Rédaction



Nouveau commentaire :


S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020