Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

COVID-19: Klesia fait un don de 100 000 masques à l'Etat français  20/03/2020

COVID-19: Klesia fait un don de 100 000 masques à l'Etat français

Le groupe de protection sociale a annoncé le déblocage des masques FFP2 et chirurgicaux acquis en janvier au lancement de sa cellule de crise alors que l'ensemble de son personnel est désormais en télétravail.

"Les masques, acquis dès janvier 2020 pour  prémunir nos salariés  de tout risque d’infection, doivent donc être naturellement redistribués à l’Etat français et au personnel soignant. Il est de notre devoir, en tant qu’assureur d’intérêt général, de contribuer activement à l’effort collectif et de protéger les français. » a déclaré Christian Schmidt de la Brelie, le directeur général.
 




S'abonner à la lettre d'information



COVID-19: l'UNSA demande le renouvellement automatique des arrêts pour garde d'enfant et pour les personnes à risque

COVID-19: l'UNSA demande le renouvellement automatique des arrêts pour garde d'enfant et pour les personnes à risque

En cette période de confinement, les arrêts de travail pour garde d'enfant et pour maladies chroniques à risque ont été admis à indemnisation par l'assurance maladie comme au maintien de salaire par l'employeur pour une durée de 21 jours renouvelables (voir le détail dans notre article).

A l'issue de ces 21 premiers jours, l'UNSA dénonce aujourd'hui "certains employeurs [qui] ont la tentation de vouloir placer les salarié·es concerné·es, au-delà de la période de 21 jours, en activité partielle".

Le Syndicat demande donc le renouvellement automatique de ces arrêts de travail jusqu’à la fin du confinement "afin d’éviter toutes difficultés dans le paiement des indemnités journalières".

Rappelons que l'arrêt pour garde d'enfant nécessite une déclaration non pas du salarié mais de l'employeur sur le site de l'assurance maladie Ameli.

Le communiqué de presse de l'UNSA du 2 avril 2020


Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn