Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

COVID-19: Le groupe Lourmel renforce encore son accompagnement des Industries Graphiques  14/04/2020

COVID-19: Le groupe Lourmel renforce encore son accompagnement des Industries Graphiques

Après la suppression de la carence de 4 jours appliqués pour les salariés non cadres des contrats mutualisés de la CCN Imprimerie et le possible report d'un trimestre de cotisations (relayés ici), le Groupe Lourmel va beaucoup plus loin.

Avec l'OCIRP (assureur des rentes décès), les membres du Groupe LOURMEL ont décidé "d’exonérer de cotisations patronales et salariales les indemnités de chômage partiel et l’éventuel complément de salaire qui serait versé par les entreprises, pour maintenir la rémunération nette des salariés".

Les salariés au chômage partiel assurés auprès du groupe bénéficieront d'un maintien total de leurs garanties prévoyance et santé à titre gratuit qui s'applique rétroactivement dés le 15 mars jusqu'au 30 avril 2020 et pourra être prolongé pour la durée de la crise sanitaire en cours.

Au total, 7 millions d’euros sont ainsi engagés pour soutenir et accompagner la profession. des industries graphiques au chômage partiel.
 




S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés


Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020