Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

COVID-19 : un nouvel arrêt de travail pour les proches de personnes fragiles  10/04/2020

COVID-19 : un nouvel arrêt de travail pour les proches de personnes fragiles

Au delà de l'arrêt pour garde d'enfants ou pour les personnes fragiles, un nouveau type d'arrêt peut désormais être prescrit par les médecins.
Il s'agit d'un arrêt de travail aux personnes qui partagent leur domicile avec un proche à l’état de santé fragile devant rester chez lui, au titre des pathologies listées par le Haut Conseil de la santé Publique:
 
  • les personnes âgées de 70 ans et plus ;
 
  • les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, accident vasculaire cérébral ou coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
 
  • les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
 
  • les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
 
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée et les malades atteints de cancer sous traitement.
S'il est assimilé à une arrêt de travail pour maladie, il n'est pas précisé si le maintien de salaire est bien applicable dans ce cas comme dans les autres cas dérogatoires prévus en cette période de COVID 19.

La présentation du dispositif par l'assurance maladie le 6 avril 2020

 




S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés


Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020