Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

Cordonnerie : la branche consolide la prévoyance et discute de la Santé  24/02/2015

Les cordonniers bientôt très bien chaussés en protection sociale ?

En cette année 2015, les partenaires sociaux de la branche Cordonnerie multiservices sont sur tous les fronts de la protection sociale !

En Prévoyance, ils ont négocié avec leur organisme assureur en prévoyance, Malakoff Médéric, une augmentation des cotisations de 5% dont 60% à la charge des employeurs et 40% à la charge des salariés.
Le but : « équilibrer financièrement le régime » comme l’explique l’un des deux syndicats employeur, le SRIC (Syndicat des Réparateurs Industriels de la Chaussure) ce d’autant que la portabilité des droits sera améliorée suite à l'ANI en juillet prochain.
 
En Santé, les négociations se poursuivent avec le choix d’un conseil pour les accompagner dans l’établissement des garanties et le pilotage de l’appel d’offres.
Le SRIC rappellent que « toutes les entreprises auront l’obligation de prévoir des garanties de ce type pour leurs salariés à compter du 1er janvier 2016 »...
 
L’actu SRIC du 16 janvier sur l’augmentation des cotisations prévoyance
L’actu SRIC du 2 février sur la mutuelle pour tous

 
 




S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020