Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

La CFE-CGC se félicite du maintien des garanties prévoyance et santé pour tous les salariés en chômage partiel  12/05/2020

La CFE-CGC se félicite du maintien des garanties prévoyance et santé pour tous les salariés en chômage partiel

Après l'échec de la négociation d'un Accord National Interprofessionnel, la CGE-CGC, a salué la disposition du projet d'habilitation par ordonnance pour garantir le maintien des couvertures santé et prévoyance des salariés en cas de chômage partiel.

Unanimement sollicitée par les organisations syndicales, la mesure permet, comme le souligne la CFE-CGC, de répondre à la situation "à la fois simple et malheureusement dramatique : les salariés touchés par ce dispositif voient leur contrat de travail suspendu et ne bénéficient plus de leurs garanties santé et prévoyance sauf si la convention collective ou le contrat d’assurance complémentaire, souscrit entre leur employeur et l’une des trois familles d’assurance, le prévoient précisément."

La date d’effet des mesures devrait au 12 mars et porter sur une durée de 6 mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire. L’ordonnance devra préciser par ailleurs les modalités de contribution sociale et fiscale du maintien de cette couverture.

 




S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020