Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

Les syndicats veulent sauver la COMAREP !  18/11/2019

Les syndicats veulent sauver la COMAREP !

Dans un courrier adressé vendredi 15 novembre au Premier Ministre, les syndicats de salariés s'étonnent "que le Haut Conseil du dialogue social [HCDS] et la Commission des accords de retraite et de prévoyance [Comarep] figurent dans cette liste [des commissions et instances consultatives dont les suppressions sont programmées], alors qu’aucune concertation ne s’est tenue avec les personnes les plus à même d’éclairer le législateur sur l’intérêt et le rôle concret de ces instances, à savoir les partenaires sociaux".

Mentionnée il y a quelques semaines dans les annexes du Projet de Loi de Finances pour 2020, la suppression de la COMAREP, chargée d'émettre un avis sur l'extension des accords de Prévoyance, complémentaires santé et retraite, a été confirmée.
En effet, selon le dossier de presse transmis à l’issue du 4ème comité interministériel de la fonction publique, elle devrait à terme intégrer, avec le Haut Conseil du Dialogue Social, la commission nationale de la négociation collective, de l’emploi et de la formation professionnelle (CNNCEFP).

La CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO, rappellent pourtant l'activité de la COMAREP en affirmant ainsi "l’importance du travail effectué par cette commission qui est incontestable: un rapport d’activité en témoigne d’ailleurs annuellement, sans que l’annexe du Projet de Loi de Finances n'en prenne acte" et demandent au Gouvernement de renoncer à sa suppression !
 




S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020