Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

Malakoff Médéric Prévoyance assignée en justice dans les Domaines Médico-Techniques  30/10/2019

Malakoff Médéric Prévoyance assignée en justice dans les Domaines Médico-Techniques

Alors qu'un plan de redressement sur 3 ans vient d'être étendu par le Ministère en juillet dernier et prévoit dans sa dernière année 2020 une augmentation de 6% des cotisations, la branche a refusé une nouvelle augmentation de 60% pour 2020 demandé par Malakoff Médéric Prévoyance (Institution de prévoyance de Malakoff Médéric Humanis).

Les partenaires sociaux l'ont en effet jugée "excessive et, surtout, de nature à mettre en péril la mutualisation du régime qui couvre la majorité des entreprises et salariés de la branche depuis 2010" annonce un communiqué des organisations employeurs de la branche.

L'organisme assureur souhaitant imposer ses propres tarifs sans négociation aurait même débuté une campagne de résiliation malgré son statut d'organisme recommandé par la branche pour 5 années.
C'est pourquoi la FEDEPSAD et l'UNPDM annoncent avoir saisi le juge en référé pour "contraindre l’organisme assureur à assumer ses engagements (de garanties et de tarifs) jusqu’au terme de la recommandation à savoir jusqu’au 31 décembre 2020"
 




S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020