Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

Un effet ANI modéré selon la DREES  11/04/2019

Un effet ANI modéré selon la DREES

La publication du nouveau panorama de la complémentaire santé est l'occasion pour la direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES) de réaliser un premier bilan de l'Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2014.

Si un basculement de l'individuel au collectif était attendu après la généralisation de la complémentaire santé d'entreprise et de branche au 1er janvier 2016, la progression est modérée. Les contrats collectifs représentant, en 2017, 47% des cotisations collectées contre 44% en 2015.

En 2017 près de 9 salariés sur 10 sont couverts par un contrat collectif alors que 7 sur 10 l'étaient collectivement en 2014 mais cette évolution est avant tout la conséquence du "transfert de couverture de l‘individuel vers le collectif plus qu’un élargissement du nombre de personnes couvertes".

Point positif: si des salariés se sont montrés parfois réticents à l'idée d'abandonner leur couverture individuelle, 8 salarié sur 10 couverts auparavant en individuel se déclarent satisfaits de l’évolution du coût ou des remboursements proposés.
Et, sur la période, les niveaux de couvertures des contrats collectifs sont restés meilleurs que les contrats individuels qui, eux, ont évolué en faveur des contrats de qualité supérieure.