Connectez-vous S'inscrire
la protection sociale de branche

Volte-face du Sénat qui adopte la résiliation infra-annuelle en Santé  03/05/2019

Volte-face du Sénat qui adopte la résiliation infra-annuelle en Santé

Malgré un rapporteur favorable, la Commission aux affaires sociales du Sénat avait vidé de son sens la proposition de Loi relative au droit de résiliation sans frais des contrats de complémentaire santé.
Le texte adopté le 10 avril dernier supprimait en effet l'article 1 permettant, à l'issue d'une période d'un an, à tout souscripteur d'une complémentaire santé, individuelle ou collective, de résilier à tout moment son contrat.

L'objectif affiché des députés LREM, auteurs de ce texte controversé, est de permettre aux assurés de "bénéficier d'une concurrence accentuée en matière de couverture complémentaire santé".
Mais nombre de professionnels ont dénoncé cette mesure susceptible, au contraire, de favoriser le nomadisme et d'augmenter ainsi les frais de commercialisation pour les organismes assureurs au lieu de faire baisser le coût des complémentaires santé comme espéré.

Coup de théâtre en séance puisqu'un amendement des Républicains a réintroduit le dispositif soutenu par le Gouvernement malgré l'opposition d'une partie de la haute Assemblée sans valider l'interdiction de remboursement différencié des réseaux de soins introduite par la Commission aux affaires sociales.

Le texte a été transmis à l'Assemblée pour une dernière lecture et devrait entrer en vigueur au plus tard le 1er décembre 2020.

EN SAVOIR PLUS :




S'abonner à la lettre d'information




Suivez nos réseaux sociaux
Twitter
YouTube
LinkedIn

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

CFDT et FO réclament la reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour tous les salariés exposés

Si le Ministre Olivier Véran a déclaré le 22 avril que le personnel soignant devait avoir une reconnaissance automatique de leur contamination par le coronavirus comme maladie professionnelle, les deux organisations syndicales de salariés la réclament pour tous les salariés touchés.

En l'absence du COVID-19 au sein du tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale, la secrétaire nationale de la CFDT Catherine Pinchaud demande "un dispositif exceptionnel pour l’indemnisation des personnes contaminées par le coronavirus en travaillant ou lors de leur trajet pour se rendre sur leur lieu de travail"

Pour FO comme la CFDT, se joue une question de justice et d'égalité de traitement entre salariés du public et du privé pour le bénéfice d'une meilleure indemnisation.

Le communiqué de la CFDT du 23 avril 2020
La déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 20 avril 2020